En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Une Année de vive voix

Une Année de vive voix 2017-18

Par ANNIE LEGENDRE HEREIL, publié le mercredi 24 janvier 2018 09:00 - Mis à jour le mercredi 23 mai 2018 09:28
photo ent 8.png
Présentation du projet

Cette année c'est la classe de seconde générale et technologique (504) du LGT qui participe au projet "Une année de vive voix", proposé pour l'association Confluences. Cette action vise à promouvoir la lecture à voix haute.

Elle se déroule d'octobre à mai. Les élèves travaillent chaque semaine en cours de français la lecture à voix haute, encadrés et accompagnés par Mme Blasquez, leur professeure de lettres et Mme Legendre, professeure documentaliste. Par ailleurs, ils participeront à trois ateliers avec la comédienne Nathalie Vidal et le comédien Régis Lux. Ils assisteront également à des séances de lecture avec le comédien et lecteur Maurice Petit et l'auteur de littérature jeunesse Thomas Scotto.

En mai, ils se produiront sur la scène de l'Espace des Augustins où ils proposeront leur lecture en journée aux autres classes de lycées qui participent et en soirée au public présent (familles et membres de la communauté éducative).

Choix de lecture

Les élèves ont choisi de travailler sur des  textes de registres fantastiques. Ce registre laisse une grande part à l'imaginaire et permet de moduler toute une gamme d'émotions dans la lecture.

Ils ont pour l'instant découvert des écrivains de langue différentes : l'écrivain argentin Julio Cortazar, l'écrivain italien Dino Buzzati et l'écrivain belge Jacques Sternberg. Les textes choisis, contes ou nouvelles, jouent sur l'effet de chute et plongent le lecteur dans une atmosphère de mystère, de suspens et débouchent parfois sur des situations incompréhensibles, laissant le lecteur désorienté.

Jeudi 7 décembre, atelier avec Nathalie Vidal

La comédienne Nathalie Vidal a proposé un premier atelier aux élèves. Des exercices sur la voix, l'articulation, la mise en voix et l'interprétation ont été conduits.

Lundi 22 janvier, rencontre de Maurice Petit à l'Espace des Augustins

Les élèves se sont rendus à l'Espace des Augustins. Ce fut l'occasion de monter sur scène pour quelques uns d'entre eux et de présenter aux autres classes de lycée participantes leur classe et leur projet de lecture.

Ils ont ensuite écouté les lectures proposées par Maurice Petit : un extrait de l'album Une somme de souvenirs de Thomas Scotto, un extrait du roman Le Hussard sur le toit de Jean Giono, un extrait du roman Des hommes de Laurent Mauvignier, le poème Credo de Lucien Jacques et le poème Barbara de Jacques Prévert.

   

Jeudi 15 février, atelier avec Régis Lux 

Le comédien Régis Lux a accompagné durant deux heures la préparation de la lecture des élèves, leur dispensant conseils, astuces et encouragements. Le choix du texte qui sera lu sur scène en mai est désormais arrêté, il s'agira d'extraits de la nouvelle Comment Wang-Fô fut sauvé de Marguerie Yourcenar.

 

Jeudi 12 avril, atelier avec Nathalie Vidal

Nathalie Vidal a proposé un nouvel atelier aux élèves. Les élèves ont présenté une ébauche de la lecture qui sera faite sur scène en mai permettant à Nathalie de corriger, d'améliorer, de motiver nos lecteurs et d'ouvrir de nouvelles pistes de travail.

 

Jeudi 17 mai , journée de restitution à l'Espace des Augustins

Deux moments forts ce jeudi 17 mai.

Les élèves se sont produits le matin sur la scène de l'Espace des Augustins devant les autres classes de lycée participantes et un jury de professionnels de la lecture et du monde culturel. La restitution fut magistrale ! L'implication totale de chaque élève a été félicitée par un jury enthousiaste. Les élèves ont su s'approprier ce texte exigeant pour pleinement l'incarner.

En soirée, douze élèves valeureux ont lu un extrait de la nouvelle sur la scène installée dans le hall du Conseil Départemental devant des représentants de la Région, du Département, de l'Inspection Académique, des affaires culturelles, du milieu associatif, des administrations des établissements et des parents, venus nombreux.

La journée fut riche en émotion. Malgré le trac chez certains, les élèves ont pris un immense plaisir à lire à haute voix !

 

L'empreinte "Pour nous la lecture à voix haute, c'est..."